dimanche 7 octobre 2018

Small great things by Jodi Picoult

Quel dommage ! Mais quel dommage ! Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi avoir ajouté ces dernières pages qui viennent tout ruiner ? Ce livre est tellement juste, précis, sobre. Et vlan, il faut que l'on nous colle pour terminer un "happy end" complètement inutile. Grrrrrrrrrr. 

Mais bon. Malgré ce faux pas de dernière minute, ce livre est vraiment remarquable dans la vision qu'il donne du racisme aux États-Unis. 



La forme est simple avec des chapitres séparés qui donnent chacun à leur tour la parole à :

*Ruth, l'infirmière noire accusée d'avoir tué un bébé;
*Turk, le suprémaciste blanc, père dudit bébé;
*Kennedy, l'avocate de Ruth.

Le fond se permet d'aller au-delà des "apparences" en laissant parler les émotions et les sentiments bruts. Jodi Picoult s'attarde aux détails qui changent la vision que chacun a des événements lorsque discutés en privé, même si le discours public demeure le même.

Comment Turk, cet être a priori immonde et intraitable, doute et évolue. Il n'y a aucune magie dans une telle transformatoin, juste des faits qui s'alignent et pèsent dans la balance, d'un côté ou de l'autre.

Comment Ruth, après plusieurs décennies, s'autorise à dire tout haut ce qu'elle pense tout bas. 

Comment Kennedy découvre la réalité cachée derrière les "beaux discours" anti-racistes.

Il s'agit de ma première rencontre avec l'écriture de Jodi Picoult et je suis ravie qu'elle ait eu lieu, car son rythme et sa fluidité m'ont permis de sortir (enfin!) non pas de ma "panne" de lecture, mais d'un "extrême ralentissement" qui sévit depuis déjà plusieurs mois. Ça fait du bien de dévorer un livre ! 😊



J'ai relevé de nombreuses phrases en cours de lecture, mais il y en a une qui m'a particulièrement touchée. Elle renvoit à ces "relations" que l'on a au travail ou dans nos activités et que l'on pense être des "amitiés" jusqu'au jour où les choses se compliquent un peu dans notre vie et où l'on constate où se trouvent les limites de ces partages et échanges.

"It's the difference between dancing along the eggshell crust of acquaintance and diving into the messy center of a relationship. It's not always perfect; it's not always pleasant - but because it is rooted in respect, it is unshakable."

« C'est la différence entre danser sur la lisière d'une accointance ou plonger dans le coeur un peu bordélique d'une relation. Ce n'est pas toujours parfait; ce n'est pas toujours plaisant - mais parce que ça prend racine dans le respect, c'est inébranlable. »

Je suis très heureuse d'annoncer que ce titre me permet de compléter la colonne MOT POSITIF de ma première ligne du 



Ma première ligne ressemble désormais à ceci :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire