vendredi 10 août 2018

Petits bouts d'Août

En ce début du mois d'août, je lis :


Je ne l'ai pas trouvé en français, donc je le lis en anglais, ce qui est, je vous l'accorde, vraiment étrange. De plus, je crois que la traduction n'est pas très bonne. Je ne suis pas bilingue, donc je ne pourrais pas en jurer, mais c'est vraiment un drôle d'anglais. Mais bon, le livre demeure intéressant. Mon avis d'ici la fin de l'été. 

Quand je ne lis pas, je continue de donner la parole à mes mains (comme j'en parlais dans un précédent article au mois de juillet) en apprenant à travailler le bois et en réalisant, par exemple, de petites choses comme ça :

J'adoooooooore ça et j'ai hâte de vous présenter d'autres réalisations.

Pour me rendre à l'atelier où a lieu la formation, je prends l'autobus et je me laisse surprendre par les palettes urbaines :

Enfin, last but not least, nous venons de regarder en famille une série dont je veux absolument vous parler : 


Les acteurs sont tous excellents, le scénario est une merveille, la cinématographie et la musique sont grandioses et le message véhiculé est juste, beau et tellement nécessaire. J'ai beau chercher, je ne trouve aucune faiblesse à cette série. Vraiment, si vous en avez l'occasion, regardez-là ! 

Petit résumé wikipédien : 

Un homme surnommé El Profesor planifie le meilleur braquage jamais réalisé. Pour exécuter son plan, il recrute huit des meilleurs malfaiteurs du pays qui n'ont rien à perdre.
Le but est d'infiltrer la Fabrique nationale de la monnaie et du timbre afin d'imprimer 2,4 milliards d'euros, en moins de onze jours et sans verser une goutte de sang – malgré la présence de 67 otages, dont la fille de l'ambassadeur du Royaume-Uni.

C'est tout pour tout de suite! 😊

4 commentaires:

  1. Hon mais c'est très joli le résultat de ce petit travail de bois!!! J'aime vraiment beaucoup. J'espère que tu vas bien et que les feux qui sévissent pas en C.B.ne vous indisposent pas trop. J'ai lu Le rapport de Brodeck et dommage que la traduction ne rende pas honneur au roman. Prends bien soin de toi. Bises amicales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sue ! :)

      Merci beaucoup beaucoup beaucoup pour tes bons mots. Le bois est du cèdre rouge et j'ai appliqué de l'huile minérale dessus pour faire ressortir les motifs. ;-)

      Nous ne ressentons presque pas les effets des feux ici à Port Coquitlam, mais Hillary, la propriétaire de la ferme où j'étais en juillet pour m'occuper des chevaux près de Kamloops, commence à se demander si elle va devoir déplacer tous les chevaux (il y en a 22!). La situation est vraiment hyper stressante pour elle. Croisons les doigts pour que ça s'améliore au plus vite.

      J'ai presque terminé Brodeck qui est définitivement un excellent roman, car, même avec une traduction plutôt mauvaise, l'intensité est au rendez-vous! :)

      Bon courage pour la fin de l'été (je sais que ce n'est vraiment pas ta saison préférée ;-) )

      Supprimer
  2. Hello! Le Rapport de Brodeck...une merveille! Ce livre m'a retournée; les problèmes de traduction parfois ne pardonnent pas. De Claudel, j'ai lu aussi la petite fille de Monsieur Minh; j'ai encore plus pleuré qu'avec Brodeck.. Pourtant je ne suis pas une hypersensible. La casa de papel, j'en ai beaucoup entendu parler en bien mais pas eu le temps de m'y pencher. Chouette travail sur bois sinon!! Bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai terminé Brodeck hier soir; enfin, ce matin à 1h. Je suis encore un peu sous le choc. J'écrirai un billet, mais un peu plus tard, car là, je ne sais simplement pas comment parler de ce livre tant il y a de choses à en dire. Je crois que c'est un livre que je relirai, en entier ou peut-être seulement certains passages.

      En lisant ce livre, j'ai pensé à toi bien sûr et à tes recherches autour du nazisme et de ces "circonstances" qui parfois transforment les hommes en monstres.

      Supprimer