jeudi 20 avril 2017

Jeux de miroirs de E. O. Chirovici

Il y a eu un petit malentendu entre ce roman et moi. 

En effet, j'avais choisi de le lire, car j'avais lu quelque part qu'il traitait de la mémoire et de la manière dont nous allons parfois enfouir certains souvenirs traumatisants qui ressurgissent des années plus tard. Ayant été moi-même agressée à l'âge de 7 ans et ne m'étant « souvenu » de cet épisode que des années plus tard (avant ça, ce n'est pas que je taisais les faits ou que je les cachais, c'est simplement que pour moi, ce n'était pas arrivé. Oui, le cerveau humain peut être aussi bizarre que ça parfois !), j'étais impatiente de trouver des « explications » dans ce livre.


Que nenni ! Certes les mécanismes de la mémoire sont vaguement évoqués, mais ils servent surtout de ressort à un petit polar bien sympa, mais pas inoubliable. 

Du coup, je suis un peu déçue, mais ce n'est pas seulement de la faute du livre. 

Une autre chose un peu surprenante est que, en rédigeant ce billet et en cherchant une image de la couverture du livre, je suis tombée sur plusieurs photos avec un bandeau disant « Le roman événement ». Je ne comprends pas pourquoi. Rien dans le sujet ni dans la structure ne me semble justifier une telle dénomination. C'est un mystère pour moi. J'ai sans doute manqué quelque chose. Si vous détenez la clef de ce mystère, s'il vous plaît, expliquez-moi, je suis perplexe. Par avance, merci !

Malgré ces petites divergences entre ce livre et moi, il n'en reste pas moins qu'il me permet de terminer ma première ligne pour le challenge d'Enna !!!! 

Je complète en effet ainsi la colonne LOISIR du :

Youhouuuuuuuu!

7 commentaires:

  1. Je n'ai pas détesté mais je n'en garderai pas un long souvenir. J'ai aussi regretté que le sujet sur la ''mémoire'' soit très peu exploité malheureusement. Belle journée gentille dame. P.S. Pardonne-moi mon hors propos mais ça fait un bout que je voulais te dire que si tu as envie de revenir faire de temps à autre un petit tour au ''Café'', tu le peux sans problème. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, une p'tite jasette ! :) Merci Sue ! Mais bon, je vais attendre l'automne, car comme je suis beaucoup moins derrière mon ordi en été, ce ne serait pas très pertinent de venir faire un petit coucou maintenant et de disparaître ensuite pendant... hi, hi... trois ou quatre mois. Surtout que cette année, au mois de juillet, je vais « peut-être » enfin réaliser mon rêve d'aller visiter... la Gaspésie !!!!! C'est une escapade qui se fera sans ordi, c'est certain. Tant qu'à aller là-bas, tous mes sens seront dédiés à cette magnifique région. :) (j'aurai la confirmation de mon petit voyage à la fin du mois de mai... le printemps va me sembler encore plus long que d'habitude !!! :-D :-D ).

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas donc je ne peux pas t'éclairer. Cela m'est souvent arrivé: croire qu'un livre aborde un sujet et puis en fait, pas du tout! J'ai lu un thriller récemment qui parle du phénomène de l'amnésie après un choc. Une fille parfaite de Kubicka (tant je suis sûre du titre que le nom de la romancière me pose question...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'aller lire ton billet. En plus de traiter du thème de la mémoire, c'est un polar ! Je prends !
      J'aime beaucoup les polars et j'en lisais énormément à une époque. Puis, soudain, je ne sais plus trop pourquoi, j'ai arrêté d'en lire; je crois que j'ai fait un peu comme une overdose. Mais depuis, du temps s'est écoulé et je suis prête à renouer avec ce genre. Ce titre sera parfait pour ce faire ! Merci !

      Supprimer
  3. IL y a aussi de fortes divergences entre ce roman et moi ;-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est amusant : plus je lis ton blogue, plus j'ai l'impression que nous avons souvent les mêmes ressentis face aux livres, aux films. C'est vraiment drôle de trouver ainsi, virtuellement, quelqu'un qui est proche de notre propre sensibilité.

      Bon, concernant ce livre en particulier, je crois définitivement qu'il ne laissera pas une trace indélébile dans l'histoire de la littérature, mais ce fut une lecture « agréable »... c'est déjà ça ! :-D

      Supprimer
  4. Clairement un livre sur vendu (et c'est sans doute contre productif) car c'est quand même un polar honorable mais pas un chef d'oeuvre pour autant ;-)

    RépondreSupprimer