mercredi 20 juin 2018

Été

L'été est de retour! 😊 Il fait beau, il fait chaud, et la Colombie-Britannique est plus "beautiful" que jamais ! 

J'ai quitté Nanaimo après avoir donné vie à Vardo et Kanandra :





De retour à Port Coquitlam pour quelques jours, je me suis procurée quelques lectures estivales :

Et je suis maintenant en route pour Kamloops, puis Heffley Creek où je vais m'occuper de tous ces beaux chevaux qui vivent à Epona Rise Retreat Center (je crois que c'est la première fois que j'en parle sur le blogue, mais oui, les chevaux sont une autre de mes passions !) : 



Je vous souhaite à toutes et à tous un merveilleux été ! 🌞

lundi 11 juin 2018

Flight behavior de Barbara Kingsolver

Et ben voilà, c'est fait, j'ai RE-LU! Mon choix s'était porté pour cette première expérience de re-lecture sur Flight behavior de Barbara Kingsolver parce-qu'il y était question de papillons... dans mon souvenir. 
Et, en effet, la migration des papillons monarques est bien au coeur de ce roman, mais... il y a tellement plus!
La grande écrivaine évoque aussi l'éternelle partie de ping-pong qui se joue entre l'Église et les scientifiques pour "expliquer" les phénomènes naturels. 
Avec la subtilité qu'on lui connait, Barbara Kingsolver poursuit la mise en parallèle de ces deux univers d'un point de vue beaucoup plus pratique : que penser des sommes englouties par la recherche scientifique lorsque tant de ménages peinent à joindre les deux bouts et à élever dignement leurs enfants ?

Poursuivant son extrêmement lucide analyse socio-politique du monde occidental en général et des États-Unis en particulier, l'auteure évoque par ailleurs l'égalité des chances face aux études avant de poser son regard et de décrire de sa plume non-dénuée d'humour ces infimes détails du quotidien qui traduisent parfois de si profondes blessures.

Je suis très heureuse d'avoir re-lu ce livre, de l'avoir re-découvert avec les yeux de celle que je suis aujourd'hui. Il est arrivé à un moment précis de ma vie où il a pris un sens nouveau, où il a répondu à des questionnements récents de femme un peu moins jeune, de perpétuelle rêveuse s'assumant désormais (et depuis peu) comme telle.

Bien qu'il s'agisse d'une re-lecture, je crois qu'Enna acceptera ce titre pour la colonne Transport/Déplacement de ma première ligne du:
Finalement, je débute avec ce livre une liste que je souhaite établir depuis longtemps, une liste des livres qui ont marqué ma vie, une liste des livres que je souhaite re-lire, une liste des livres qui me définissent. Pour l'occasion, j'ai choisi un logo que voici :

 Coquelivres

samedi 26 mai 2018

Blackfish

Dans le cadre de la préparation du spectacle Nomadic Tempest qui traite des changements climatiques et dont l'un des personnages est une orque, nous avons visionné le documentaire Black Fish.



Choisissez bien votre moment pour le regarder, car c'est un film qui "fait mal". 

De manière très subtile, limpide et maîtrisée, Gabriela Cowperthwaite nous montre comment la plus belle et la plus pacifique des créatures peut en venir à tuer lorsque l'homme décide de l'exploiter sans plus tenir compte de ses émotions, sans plus la respecter, en ne voyant que son propre profit.

Je n'ai jamais été beaucoup en faveur des zoos et autres parcs animaliers, tant je trouve que les animaux y semblent tristes, mais c'est désormais plus que certain : je n'y mettrai plus jamais les pieds. 

mardi 15 mai 2018

Quelques instantanés


Coin lecture du dimanche



Petits bouts d'atelier où les looks se définissent peu à peu


Reflets de caravaniers, étoiles d'océan...

samedi 12 mai 2018

Un p'tit coin d'paradis

Pour cette deuxième fin de semaine à Nanaimo, j'ai décidé de partir sur l'île de Saysutshun en territoire Snuneymuxw. La traversée s'effectue à bord d'un tout petit ferry. J'avais repéré ce minuscule bateau dans la marina quelques jours auparavant et l'avais pris en photo tant je le trouvais mignon. Je ne savais alors pas que j'allais monter à bord quelques jours plus tard !


Oui, oui, le tout petit bleu! 😉

Et je me doutais encore moins de la beauté qui m'attendait sur place. Cette île est un véritable paradis terrestre, c'est un coup de coeur total, ce lieu est tout simplement magique. J'y retourne demain... et sans doute de nombreuses autres fois par la suite !😊



À mi-chemin (je voulais pour cette première visite faire le tour complet de l'île), je me suis arrêtée pour grignoter au soleil et profiter de la vue quand soudain, trois petits oisons très dynamiques et pas apeurés du tout sont arrivés droit sur moi. Les parents n'étaient pas loin derrière, mais semblaient avoir un peu de mal à suivre ! 😆


Un petit clin d'oeil de Dame Nature pour me rappeler l'air de rien que demain... c'est la fête des mères!

Passer ainsi une fabuleuse journée en terre amérindienne est quelque chose qu'il est difficile de décrire. Les mots viennent à manquer tant l'émerveillement et le bien-être qui en découle sont grands. Que dire sinon : MERCI! ❤


samedi 5 mai 2018

À la découverte de Nanaimo

Premier jour de congé. Il y a tant à découvrir. Par où commencer? J'ai opté pour une promenade en ville. Mariah, une des chanteuses du spectacle, a souhaité se joindre à moi et nous avons passé une merveilleuse journée à marcher dans la ville et à découvrir mille et une merveilles.

Miraya est originaire d'Antigua et vit à New York.

La photo ci-dessus a été prise au sein d'une oeuvre d'art que nous avons vue sur la jetée. La petite pancarte informative disait seulement "creativity in progress". On aime l'idée et on scrutera les évolutions lors de nos prochaines balades 😉




Puis, en cherchant une librairie de livres usagés, nous sommes tombées sur le théâtre du Port qui affichait sur ses vitrines quelques fragments d'une exposition qui était malheureusement terminée, mais dont ce que nous en avons vu nous a énormément plu.

"Design is so much more than pushing pixels, it's a process that connects people, makes opinions heard, and ideas understood. It influences, improves and delights, and if it's done all those things correctly, you won't even know it has."

Notre objectif suivant était très simple: trouver su shampooing! 😆 Nous ne pensions vraiment pas que cela nous mènerait jusque dans cette petite allée dont l'un des poteaux affichait fièrement ce message:

BONHEUR : Les connexions nous rendent heureux; l'égoïsme nous éloignent des connexions; au lieu de chercher à se satisfaire soi-même, cherchons à faire bénéficier les autres et la Nature; cela apporte des connexions et du bonheur.

Et parce-que, même pendant nos journées de congé, notre esprit demeure en alerte, j'ai dégoté dans un thrift store (pour 3,99$!) ce qui pourrait bien devenir un élément du costume de Kanandra, le personnage qui sera (très certainement) interprété par Miraya.


Enfin, avant de retourner à bord de l'Amara Zee, nous avons profité encore un peu de cette "Beautiful British Columbia" comme disent ici les plaques d'immatriculation... et comme elles ont raison! 😊


More to come...

mercredi 2 mai 2018

Changement de rythme

La journée d'hier a été calme. Nous étions en attente du GO pour investir un atelier situé dans un bâtiment juste en face du bateau le temps de préparer le spectacle. Le GO n'est jamais venu et la journée s'est donc déroulée entre lecture et promenade (ou les deux en même temps lorsque j'ai découvert ce petit coin de paradis de lectrice 😀).

Puis, en fin de journée, une douce lumière a enveloppé l'Amara Zee. 
Instant magique, sentiment d'un immense privilège, sourire sans s'en rendre compte.  


Ce matin, changement de tempo. Des confirmations de tous ordres sont arrivés durant la nuit : la PRODUCTION commence. 
9:00 > Réunion;
Jusqu'à midi > Vider le bateau, remplir l'atelier;
Midi à 14:00 > Laver les costumes du dernier spectacle car certains vont être réutilisés.


De retour après le lunch : vérification des machines à coudre (il en manque une!), discussions sur les tissus (à confirmer par les acrobates et les techniciens lumière), croquis... On passe en mode créatif! Yeah!


@+ pour +