mardi 3 janvier 2017

Meeting with my brother by Yi Mun-yol

Dans la série « je comble mes lacunes lentement mais sûrement », je viens de découvrir Yi Mun-yol, célèbre écrivain coréen maintes fois primé, dont je n'avais absolument... jamais entendu parler ! Shame on me !

Tout d'abord et simplement pour le plaisir graphique, voici son nom en coréen : 

이문열

Je trouve ces caractères de toute beauté comme le roman que je viens de terminer : 



Il s'agit d'une novella, mais je crois qu'un classement dans les essais aurait été tout aussi pertinent. En effet, le voyage de ce professeur vivant en Corée du Sud et qui rend visite à son frère (qu'il n'a jamais vu auparavant) en Corée du Nord n'est ici que le prétexte à la transmission d'une culture (ou de deux, mais... les choses ne sont pas si simples) et à une réflexion sur la place de l'être humain tangible dans nos conceptions idéologiques.  

L'écriture limpide de Yi Mun-yol permet à des gens comme moi, n'ayant aucune connaissance de la Corée, de découvrir tout en douceur ce pays et ses traditions. Le passage expliquant la composition des prénoms des enfants d'une famille est superbe. Plus tard dans le livre, la confrontation des rituels funéraires du Nord et du Sud est aussi fort intéressante. 

Mais, ce qui fait la beauté de ce livre est ailleurs, dans sa portée universelle. Ce qui est dit ici à propos des deux Corées pourrait s'appliquer en de multiples autres lieux du monde et dans de très nombreuses familles également.   


Lors des retrouvailles, les frères cherchent d'abord à montrer qu'ils ont « réussi », qu'ils n'ont rien à envier à l'autre. Puis, vient ensuite la rivalité de l'appartenance (de qui le père était-il plus le père ?). C'est ensuite un échange de « clichés » sur leurs pays respectifs qui se produit, avant que la carapace ne commence à se fendiller et laisse voir une sensibilité commune.

Mais, personne ne baisse sa garde et chacun repart de son côté... sans se retourner ? Pour ces deux-là, c'est impossible, mais ce ne sera pas le cas d'une autre soeur. Peut-être a-t-elle simplement manqué de temps ou n'a-t-elle juste pas été « mise en présence » de son frère... 

C'est ce que je retiens de cette fabuleuse lecture : derrière chaque pensée, derrière chaque idée, plaçons un être humain bien concret pour voir si elle tient toujours. 

Cette lecture constitue ma première participation de l'année au 


dans la catégorie FAMILLE.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire